Bruno Freyssinet

bruno-freyssinet-bioBruno Freyssinet, metteur en scène
directeur artistique des projets

 

Bruno Freyssinet a été formé à l’ENSATT (Ecole Nationale des Arts du Spectacle) et à la Fémis – Atelier Scénario (Ecole Nationale de Cinéma).

Il assure la direction artistique de la compagnie la Transplanisphère. Ses projets interrogent des grands thèmes politiques par le théâtre au travers de coopérations internationales soutenues par la Commission Européenne.

En quelques années, son travail de metteur en scène s’est ouvert vers la conception et la direction de projet internationaux. Il a ainsi multiplié les expériences de coopération, notamment avec des organisations ou institutions qui ne travaillent pas dans le même champ disciplinaire. Il a aussi développé les relations avec des Ecoles et Universités (notamment Sciences Po Paris avec 8 collaborations sur différents projets).

2011-2012. Bruno Freyssinet développe son premier projet de coopération avec le soutien de l’Europe (Programme Culture). Rec>ON s’inscrit dans une coopération entre des artistes de Turquie, Arménie, Allemagne et France sur le thème de la Réconciliation. Ce projet se déroule de janvier 2011 à juin 2012 dans les 4 pays partenaires. Il donne notamment naissance à la pièce Les Descendants (Aquarium, Cartoucherie) qu’il met en scène. La Commission Européenne utilise ce projet comme référence en 2012 dans sa brochure Audience Development et Bruno Freyssinet est speaker à Bruxelles lors de la conférence européenne sur ce thème.

The Descendants, Yerevan (Armenia), Oct. 2012

The Descendants, Yerevan (Armenia), Oct. 2012

 

 

2011-2014. Le projet World Crisis Theatre interroge la crise financière et ses conséquences politiques et sociales en Europe, dans le contexte de la crise économique et la crise de la dette. World Crisis Theatre associe 6 autres pays d’Europe (Grèce, Italie, Portugal, Allemagne, Suède, Islande). Bruno Freyssinet écrit et met en scène de la pièce The European Crisis Games, représentée en tournée en Europe en avril 2014 (à Paris au Carreau du Temple, Allemagne, Suède, Italie, Portugal). Le projet comporte un volet curatorial avec la création de pièces dans chaque pays participants dans le cadre du partenariat, et dont Bruno Freyssinet assure la direction artistique. Il comporte aussi un volet académique avec une rencontre étudiante associant Sciences Po Paris, Freie Universitat Berlin, London School of Economics et Galatasaray Istanbul.

The European Crisis Games, Evora (Portugal), April 2014

The European Crisis Games, Evora (Portugal), April 2014

Pour une des actions de ce projet, La Transplansiphère travaille en collaboration avec le Chapiteau de la Fontaine aux Images à Clichy sous Bois. Avec un groupe d’élèves de Sciences Po et des amateurs issus du public du Chapiteau, une série de workshops sont organisés entre Paris (Carreau du Temple) et Clichy, avec le soutien des Projets Citoyens de la Région Ile de France.

Un projet Art-Science est aussi développé avec Des vues de l’Esprit basé à l’Université Paris Sud (Orsay). La Crise au Ventre abouti à un atelier public au Carreau du Temple et la création d’une œuvre art numérique diffusée au Carreau et au Netic Lab (Paris Sud, Orsay).

2013-2015. Bruno Freyssinet dirige un nouveau projet de coopération européenne, One Land Many Faces, sur l’idée d’identité européenne dans le contexte de pays européens en crise identitaire (Espagne, Grande Bretagne, Belgique, Allemagne, Hongrie, France). Création en Janvier 2015 au Carreau du Temple puis tournée en Septembre dans les 5 autres pays du partenariat.

One Land Many Faces, Berlin (Germany), Dec. 2013

One Land Many Faces, Berlin (Germany), Dec. 2013

Ce projet a inclus dans son partenariat initial le nouveau bureau de coopération de l’Institut Français. Il s’agissait de la première coopération signée par cette entité qui habituellement aide à la diffusion.

Le volet régional de ce projet conduit à la mise en place d’une plate forme Collectif Canal associant des structures artistiques et citoyennes de Paris et Seine Saint Denis (Aubervilliers et Pantin) qui mène des actions communes avec leurs publics jusqu’en 2016.

 

2014-2016. Bruno Freyssinet collabore à la conception et la direction artistique de Hotel Obscura, un projet Australien de coopération avec la Grèce, l’Autriche et la France. Il questionne la place de l’hôtel dans l’espace public et les fantasmes qu’il véhicule. Pour ce projet, il fait fonction de pédagogue (notamment lors d’un atelier européen à la FAI-AR Formation Supérieure pour l’Art dans l’Espace Public / Marseille) et de curateur (en participant à la sélection de jeunes artistes français invités à créer des œuvres in situ pour le projet dans les autres pays participants). Enfin, il est l’un des 4 concepteurs et metteurs en scène d’un spectacle in situ crée dans l’Hotel Best Western de Tours (France) en févriers 2016.

De Septembre 2013 à Juillet 2015, Bruno Freyssinet était en résidence au Carreau du Temple pour y développer ses projets Européens. Dans ce cadre, sa compagnie a été membre du Cluster International Ile de France qui rassemblait des acteurs franciliens tournés vers l’international (notamment La Région Idf – Unité Internationale, Arcadi, l’Institut Français, Relais Culture Europe…). Il a aussi accompagné certaines actions de l’incubateur Jeunes Talents du Carreau du Temple, notamment la sensibilisation des jeunes artistes franciliens aux projets de coopération.

 

Pour 2016-2018, Bruno Freyssinet va assurer la direction artistique du projet Polart Circle : une plate-forme de partenaires à l’échelle européenne associant des compagnies artistiques, des universités, des ONG citoyennes, des associations d’insertion jeunesse. Les activités vont rassembler des artistes-pédagogues, des enseignants, des experts et des jeunes intéressés par la relation entre art et politique. Elles seront menées sur 3 ans et composées de workshops, de recherches, de résidences, de production de contenus web (Mooc) et d’événements.

 

Il planche également sur deux autres projets :

Here We Are / L'Appeso, Rocca Sinibalda (Italy), Aug. 2016

Here We Are / L’Appeso, Rocca Sinibalda (Italy), Aug. 2016

  • Here We Are, une plate-forme artistique qui interroge la relation entre les “Européens” et les Réfugiés. Comment provoquer des collaborations artistiques croisées pour déplacer les relations communautaires locales difficiles en les inscrivant dans le champ européen ? Comment écrire une autre histoire entre Européens et Réfugiés, qui dépasse les situations de crise, de peur et d’intolérance pour aller vers la création de commun ? (Une première expérience a réuni en Italie (Rocca Sinibalda) un trentaines de jeunes européens et réfugiés syriens ainsi que des artistes italiens, allemands et français pour un workshop en Aout 2016)
  • 50 Shades of Integrity, une plate-forme européenne qui va questionner les enjeux de la corruption et de la fraude sous de multiples formes, notamment au travers de rencontres de jeunes et d’atelier artistiques et citoyens dans 7 pays. (Un premier volet de ce projet, une installation Corruption Objectified, a débuté en partenariat avec L’OCDE – Integrity Week 2016 et un groupe d’élèves de Sciences Po Paris).

DSCN5140 bandeau facebook

Sas, laboratoire science-art-société

visuel sas graphique

Le sas est un groupe tourné vers la recherche, la conception, la réalisation et la diffusion d’œuvres artistiques et scientifiques.

Il associe La métonymie (art numérique, avec Ikse Maître) et La Transplanisphère (avec Bruno Freyssinet) depuis septembre 2016.

Le sas vise à développer une culture de projet science-art-société, à promouvoir une culture scientifique et artistique et à accompagner des projets art-science. Il s’articule autour de créations art-science, de développements art-science et de médiations art-science. Il ouvre des lieux de recherche et d’échanges au sein de la recherche académique entre artistes et scientifiques.

Le sas est également un lieu mobile art et science qui va à la rencontre du public. Un premier sas, Le sas>105, est ouvert depuis 2014 à l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS), Université Paris-Sud, Université Paris-Saclay.

Depuis Janvier 2017, un sas est ouvert à la Cité des sciences et de l’industrie. Il réunit des scientifiques, des artistes, les équipes et le public de la Cité pour entreprendre expériences et créations collectives. Les actions sont transversales. Elles sont menées entre la Cité de la Santé, la Cité des Métiers et le Carrefour Numérique2 sous l’impulsion des compagnies La métonymie et la Transplanisphère.

Le sas>cité permet :

  • de créer une dynamique entre publics et équipes de la Cité, mais aussi scientifiques et artistes en résidence
  • d’enrichir ainsi des initiatives déjà programmées par la Cité
  • de présenter à la Cité des œuvres ou des travaux art-science originaux en cours de développement au sein de La métonymie et la Transplanisphère
  • et d’entraîner les publics pour mettre en chantier de nouveaux projets

Le sas>cité développe ses actions sur les années 2017 et 2018.